Biais cognitif: Effet d’ancrage

Vous devez embaucher une personne parmi deux candidates. Vous consultez les rapports des entretiens avec le RH et y trouvez les principales conclusions suivantes:

Sophie : intelligente, gentille, généreuse, insouciante, paresseuse.

Margaret : paresseuse, insouciante, généreuse, gentille et intelligente.

Qui engagez-vous ?

Regardez de nouveau leur description… ne sont-elles pas les mêmes ?

L’effet d’ancrage est le fait de surévaluer la première information que nous obtenons pour juger quelqu’un ou résoudre un problème. Il est particulièrement important dans nos interactions sociales où nous avons tendance à trop nous fier à notre première impression. Cet effet d’ancrage influence également fortement nos décisions financières.

Regardez la vidéo suivante pour une représentation visuelle de l’effet d’ancrage.

Références:

Thinking Fast and Slow, D.Kahneman

Pour des cas pratiques business:
“Avoiding the quicksand: Ten techniques for more agile corporate resource allocation,” McKinsey Quarterly, Octobre 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.