preloader

ESG : l’investissement vert, un effet de mode ?

esg-investissement-vert

Que vous soyez convaincus depuis des années que les produits ESG sont l’avenir de l’investissement, ou que vous les considériez jusque-là comme des produits financiers peu intéressants, force est de constater que le nombre de fonds d’investissement ESG est à la hausse. Favorisée par la réglementation, la finance durable vient répondre à une demande du marché, tout en offrant une rentabilité plus élevée. Simple effet de mode ou vraie tendance de fond ? On fait le point.

ESG : un essor corrélé aux attentes des investisseurs

Si des premières initiatives en faveur de l’investissement socialement responsable (ISR) ont été observées dès le krach boursier de 1929, c’est à l’aube des années 2000 que la finance durable a réellement pris son envol. L’opinion publique s’empare alors des enjeux climatiques et accorde une importance croissante à la préservation de l’environnement. En parallèle, les critères ESG mondialement connus aujourd’hui sont créés, via les Principes pour l’investissement responsable (PRI) et des organismes tels que Global Impact Investing Network. Depuis, la demande pour des produits financiers plus durables n’a eu de cesse de prendre de l’ampleur.

Entre 2013 et 2017, l’ensemble total des actifs investis en Europe dans les stratégies d’investissement socialement responsables a augmenté de 25%, soit une croissance d’environ 2500 milliards d’euros selon le Global Sustainable Investment Review. En 2020, 60% des épargnants déclarent chercher à avoir un impact dans leurs investissements. Ce pourcentage concerne même 80% des Millenials (Etude Devere Group). Cette demande grandissante a poussé les établissements financiers à mettre à disposition des investisseurs des solutions répondant à cette nouvelle philosophie de placement… et aux attentes du régulateur.

ESG : l’investissement durable encouragé par la
réglementation

Plusieurs textes ont peu à peu vu le jour pour encadrer davantage l’ISR, du règlement SFDR jusqu’aux derniers ajustements de la réglementation MiFID II. Applicable depuis le 10 mars 2021, le règlement européen Sustainable Finance Disclosure (SFDR) impose aux distributeurs de produits d’épargne et d’investissement de classer les produits financiers en fonction de leur impact environnemental et social. Cette taxonomie des activités vertes pourrait même déboucher sur la création d’un écolabel pour les produits financiers.

Le dernier volet de MiFID II, qui devrait entrer en vigueur courant 2022, imposera quant à lui de demander aux clients leurs préférences en matière d’ESG. Intégrer les préférences ESG dans le suitability test, l’adéquation du conseil, vise à redonner du pouvoir aux épargnants sur l’utilisation de leur argent, dans la droite ligne de la philosophie MiFID. Lancé suite à la crise financière de 2008, ce texte cherche en effet à protéger davantage les investisseurs.

Prise en compte des préférences ESG des
investisseurs : quelles opportunités business ?

Les épargnants préfèrent-ils investir en faveur des enjeux environnementaux ou sociétaux ? Quels arbitrages sont-ils prêts à faire entre impact extra-financier et performance financière ? La prise en compte des préférences ESG ne sert pas seulement à répondre à une nouvelle contrainte réglementaire. Elle constitue une véritable opportunité commerciale qui permettra de dynamiser l’épargne des particuliers, tout en redonnant du sens à leurs investissements.

Alors que les investisseurs sont toujours plus conservateurs et que les taux d’intérêt sont au plus bas, les banques européennes sont à la recherche de nouvelles sources de rentabilité. Pouvoir assurer la conversion des fonds en euros vers les unités de comptes (UC), constitue un enjeu de taille pour les équipes commerciales. C’est en ce sens que l’engouement pour les produits ESG doit être vu d’un très bon œil. Plus dynamiques, la plupart des produits ESG rentrent dans la catégorie des UC. Par ailleurs, les produits ESG ont eu récemment de très bonnes performances. 60% des fonds ESG européens ont eu une meilleure rentabilité que les fonds traditionnels ces 10 dernières années ! (Etude Morningstar)

Faire la promotion des produits ESG permettra d’acquérir plus de clients, de dynamiser et d’augmenter leurs encours. A condition de s’emparer de l’opportunité offerte par la réglementation, sans se contenter d’ajouter une ligne au questionnaire MiFIDII ou DDA déjà existant…

ESGProfiler : une solution innovante pour surfer sur la tendance verte… et gagner en rentabilité

Pour répondre aux problématiques des banques et aux évolutions réglementaires, Neuroprofiler a mis au point ESGProfiler. Cet outil unique sur le marché permet d’évaluer les préférences des clients en matière d’investissement durable, via un questionnaire interactif basé sur la finance comportementale. Ludique et adaptatif, le parcours proposé par ESGProfiler permet de :

  • Evaluer l’appétence des clients pour la finance durable
  • Comprendre les impacts recherchés dans leurs investissements
  • Identifier les secteurs qu’ils souhaitent exclure

L’algorithme de finance comportementale associé permet ensuite de sélectionner le produit ESG les plus en phase avec les valeurs des clients. Si l’ESGProfiler permet d’être en parfaite conformité avec MiFID II et DDA, sa véritable valeur ajoutée réside dans sa capacité à transformer cet exercice réglementaire en un outil marketing. L’évaluation de l’appétence du client pour la finance durable devient un prétexte pour mieux le connaître, afin de lui recommander le produit financier le plus adapté à ses attentes… De cette façon, vous êtes à même de dynamiser l’épargne de vos clients, tout en vous positionnant comme une institutions financière moderne, s’appuyant sur les dernières technologies de la gamification.

Plus qu’un effet de mode, l’investissement vert s’impose à travers le monde comme une tendance de fond incontournable. Les institutions financières qui se donnent les moyens dès aujourd’hui de prendre en compte les attentes de leurs investisseurs, seront les plus rentables demain. Grâce à l’ESGProfiler, Neuroprofiler offre un taux de conversion des clients de fonds euros en UC de 10%. Demandez une démo !