Le manque d’éducation financière en Europe

Qu’est-ce que l’éducation financière ?

L’éducation financière, selon l’OCDE, se définit de la manière suivante :

  • comprendre les concepts et les risques financiers,
  • acquérir des compétences et une confiance en soi sur les sujets financiers,
  • pour prendre des décisions financières éclairées,

Cela permet aux apprenants de mieux appréhender le monde financier, et ainsi ne plus être frileux à l’idée d’investir.

Le manque de connaissances financières des Européens affectent leurs décisions d’investissement

En Europe, les connaissances en matière d’éducation financière restent faibles et reflètent les inégalités sociales en matière de d’éducation, du cadre familial, de ressources financières et de genre.

49% des 18-20 ans n’ont pas eu d’enseignement sur les notions financières dans le cadre de leur scolarité et 73% sur la gestion du budget et des finances personnelles.

3 Français sur 4 estiment manquer de connaissances en finance et 60% disent ne pas être en mesure de choisir un produit financier ou d’en discuter.

69% des Français jugent leurs connaissances plutôt insuffisantes, voir même faibles concernant les questions financières.

Selon une étude de 2021 de l’association Possible Finance, 70% des adultes ne maîtrisent pas les concepts basiques de finance, ce chiffre peut même atteindre les 75% concernant la génération des Millenials.

Les résultats d’une enquête du CREDOC sur la culture financière des Français viennent renforcer ce constat :

  • Seule une personne sur 2 sait que 100€ placés à 2% par an conduisent à un capital de 102€ au bout de un an
  • Une personne sur quatre parvient à trouver, dans une liste de trois réponses possibles la définition d’une obligation
  • Seulement 45% savent ce qu’est un fond commun de placement et 52% connaissent le principe d’un dividende

Le manque de connaissances financières, facteur d’inégalité

Le manque d’éducation financière vient également renforcer les inégalités.  

Selon une étude de l’université américaine du Minnesota , l’éducation financière est très inégale en fonction des ressources financières, du genre ou encore du niveau d’étude.

Selon cette étude, les femmes ont un score de connaissance de 10% inférieur aux hommes et un investisseur diplômé de l’université de 30% supérieur à un diplômé du secondaire. Si cette étude a été réalisée sur une population américaine, on peut supposer que l’influence de ces éléments démographiques affecte de manière similaire les épargnants européens.