Frilosité des épargnants et complexité réglementaire : comment trouver de nouvelles sources de rentabilité bancaire ?

En plus de la crise qui exacerbe la frilosité des épargnants, les réglementations financières rendent l’investissement encore plus complexe. Et si en fait le problème était la solution ? Découvrez dans cet article comment tirer avantage de la réglementation pour booster les ventes de produits ESG et trouver de nouvelles sources de rentabilité !

Des investisseurs toujours plus prudents

En matière d’investissement, l’année 2022 a démarré sur les chapeaux de roue ! Alors que les taux d’intérêt amorcent une timide remontée, l’inflation a fait une spectaculaire percée. Malgré une rentabilité nulle, voire négative, sur le rendement réel des placements sans risque, les épargnants se raccrochent tant bien que mal aux livrets et autres assurances-vie. Ils boudent les unités de compte au profit des fonds en euros, pourtant moins performants. Cette situation fait courir un risque de rentabilité non négligeable sur les établissements financiers. A tel point qu’il devient urgent de dynamiser les encours des clients. Sauf qu’en parallèle, la réglementation prévoit toujours plus de procédures afin de protéger les investisseurs. La dernière en date consiste à prendre en compte les préférences ESG des épargnants, dans le questionnaire MiFID II.  Cette obligation, qui sera effective à partir du 2 août 2022, fait craindre, – à juste titre -, des difficultés supplémentaires dans la vente de produits financiers.

Il est certain que si vous vous contentez d’ajouter une série de questions autour de l’ESG, dans un questionnaire MiFIDII ou DDA déjà long, le respect de la réglementation affectera nécessairement la relation client et pourrait même constituer un frein pour les ventes. En revanche, il est possible de se saisir de cet enjeu réglementaire pour booster les investissements clients, tout en profitant de l’engouement autour des produits ESG.

Un engouement marqué pour la finance durable

Green bonds, immobilier vert, fonds thématiques environnementaux, fonds ISR… Les placements verts ont la cote. Selon une récente étude, 4 investisseurs sur 5 cherchent à investir dans des placements en accord avec leurs valeurs personnelles et 60% des épargnants cherchent à avoir un impact dans leurs investissements. Soucieux des enjeux écologiques, les investisseurs sont de plus en plus nombreux à s’intéresser aux produits ESG, qui affichent désormais une rentabilité similaire à celle des autres investissements. Plus dynamiques, la plupart des produits ESG rentrent d’ailleurs dans la catégorie des UC. Ainsi, faire la promotion des produits ESG en s’appuyant sur le prétexte réglementaire, peut permettre d’acquérir plus de clients et de dynamiser leurs encours.

Réglementation MiFID II : une opportunité pour vendre plus de produits ESG

La réglementation MiFID II impose de recueillir les préférences ESG des clients, avant de leur proposer tout produit financier. Pour être en conformité, il convient donc d’évaluer leur rapport à la finance durable et l’éventuel impact recherché, au même titre qu’il fallait déjà capturer leur appétence au risque. Que diriez-vous de transformer cette contrainte réglementaire en une opportunité commerciale ? En apprendre plus sur les attentes de vos clients peut en effet se révéler fort utile pour leur proposer des produits adaptés à leur profil, et par là-même booster vos ventes.

C’est pour répondre aux problématiques rencontrées par les institutions financières que Neuroprofiler a mis au point ESGprofiler. Unique sur le marché, cet outil permet d’évaluer les préférences en matière d’investissement durable, au travers d’un questionnaire interactif, basé sur la finance comportementale et les principes de gamification. Les bénéfices de l’ESGprofiler sont nombreux :

  • Être en parfaite conformité avec la réglementation MiFID II
  • Soigner la relation client en proposant un outil simple, moderne et ludique
  • Simplifier les procédures d’adéquation pour les conseillers, tout en leur faisant gagner du temps
  • Dynamiser les ventes

Grâce à ses algorithmes de finance comportementale, ESGprofiler est en effet capable d’identifier automatiquement le produit ESG le plus adapté aux valeurs exprimées par le client. Une fois ses préférences recueillies, le client se voit donc proposer un produit en accord avec l’impact qu’il recherche. Ainsi, ESGprofiler se révèle être un puissant outil pour trouver de nouvelles sources de rentabilité bancaire, tout en s’affichant comme un acteur innovant et conforme. N’attendez plus ! Demandez une démo.